Arthur Lavandier

Arthur Lavandier est un compositeur français né en 1987.

Collaborateur régulier de l’orchestre Le Balcon et de son directeur musical Maxime Pascal, il crée avec eux trois opéras : De la terreur des hommes, en 2011 à Paris, Le Premier meurtre en 2016 à l’Opéra de Lille, et La Légende du Roi dragon en 2018, encore à l’Opéra de Lille.

Il crée aussi avec eux de nombreux arrangements comme Shéhérazade de Nikolaï Rimski-Korsakov, les Mirages de Gabriel Fauré ou encore la Symphonie Fantastique d’Hector Berlioz.

Travaillant aussi du côté du cinéma, il est co-compositeur de la musique du long-métrage Minuscule – La vallée des fourmis perdues, qui obtient en 2015 le César du meilleur film d’animation.

Arthur Lavandier est en 2012 finaliste du grand prix de composition Reine Elisabeth et lauréat en 2014 du prix SwissLife « À quatre mains », en tandem avec le photographe Julien Taylor. Il compose à cette occasion l’opéra de chambre Bobba, créé en 2015 à la Philharmonie – Cité de la Musique de Paris et conçoit le livre-disque Mémoires de Bobba en collaboration avec le photographe.

Il reçoit en 2016 le prix d’Encouragement à de jeunes artistes de l’Académie des Beaux-Arts, et en 2017 le prix Nouveau Talent Musique de la SACD.

Compositeur en résidence à l’Orchestre de chambre de Paris depuis 2017, il y crée trois œuvres : l’arrangement des Mélodies irlandaises d’Hector Berlioz, au festival Berlioz, Le Périple d’Hannon, pour ténor et orchestre, au Théâtre des Champs-Élysées et les Poèmes spirites sur des textes de Frédéric Boyer, pour soprano et orchestre, au festival Berlioz.

Ses dernières créations sont Les Noces, variations pour l’Opéra de Lille, à partir des Noces de Figaro de Mozart; L’abrégé des merveilles de Marco Polo, oratorio sur un texte de Frédéric Boyer, pour l’opéra de Rouen; Le Chant des accusées, cycle de six mélodies pour soprano et piano, commande du festival d’Aix-en-Provence (avec Julie Fuchs et Alphonse Cemin); Trois prophéties, pour bagad breton, commande du Théâtre de Cornouailles; et Résurrection, pour flûte basse et piccolo, commande de la compagnie Troubleyn pour la pièce Resurrexit Cassandra de Jan Fabre.

En 2022, il compose son premier trio pour piano et cordes pour le Trio Sōra, créé lors de la 3e édition du Festival Singer-Polignac.

Arthur Lavandier est en résidence à la Fondation Singer-Polignac.

Les Ombres

De la complicité de Margaux Blanchard et Sylvain Sartre à la Schola Cantorum de Bâle naît le projet des Ombres. Deux timbres, deux personnalités, une même curiosité pour les répertoires oubliés. La double direction paritaire de l’ensemble reflète sa quête de diversité, de renouveau et de modernité. Intergénérationnel et engagé, le projet des Ombres se développe, de la musique de chambre à l’opéra en passant par le théâtre jeune public, dans une quête d’excellence et le respect de valeurs éthiques chères à ses fondateurs.

Soucieux de sa relation avec le public, l’ensemble place l’émotion au coeur de ses propositions. L’énergie du geste, le souffle du dialogue, le travail de la lumière, les choix des répertoires et du rythme : la poésie de la performance façonne un programme dont l’harmonie et l’architecture doivent émouvoir le spectateur.
Cette approche humaine, sensorielle et pluridisciplinaire du répertoire ancien révèle les échos de notre présent avec le passé. En le mettant sur scène en musiques et en images, Les Ombres inscrivent le baroque dans le monde contemporain et font résonner les grands enjeux de notre époque à la lumière des siècles passés. Les couleurs, les atmosphères, la poésie, l ’harmonie qui se dégagent de leurs créations accompagnent le spectateur dans la découverte d’un répertoire méconnu et l’invite à contempler cette bouleversante concordance des temps.
Parmi l’équipe talentueuse et intergénérationnelle fidélisée ces dix dernières années, on retrouve entre autres Marie Perbost, Eléonore Pancrazi, Judith van Wanroij, Chantal Santon, Emmanuelle de Negri, Joao Fernandes, Mathias Vidal et Alain Buet lors de productions données sur les scènes de prestigieuses maisons d’opéra et de festivals internationaux (Opéra Royal de Versailles, Folle Journée, Opéra National de Montpellier, Grange de Meslay, Auditorium du Louvre, Grange au Lac d’Évian, Festival d’Ambronay, Freunde Alter Musik Basel, York, Utrecht, Bergamo, Tokyo,…).

Leurs disques sont salués par la critique : 4T TTTT Télérama, Diapason d’or de l’année, Choc de Classica, Quobuzissime, Coup de cœur du jardin des critiques de France musique, Supersonic Pizzicatto,…

Les Ombres enregistrent pour les labels Mirare et Château de Versailles Spectacles.

La Caisse des Dépôts est le mécène principal des Ombres.
L’ensemble bénéficie du soutien de la DRAC, de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et de Montpellier Méditerranée Métropole.

Les Ombres sont en résidence au Centre culturel de rencontre d’Ambronay dans le cadre du dispositif de résidences croisées mis en place sur l’ensemble du territoire français par le Centre de musique baroque de Versailles. Les Ombres sont en résidence aux Nuits musi-
cales d’Uzès. L’ensemble est membre de la FEVIS et de PROFEDIM.

L’ensemble Les Ombres est artiste-associé de la Fondation Singer-Polignac, en résidence depuis 2014.

Photo : Julien Mignot

Le Consort

Le Consort réunit quatre jeunes musiciens qui font renaître le répertoire de la sonate en trio et s’emparent de ce genre, véritable quintessence de la musique de chambre baroque, en interprétant les œuvres de compositeurs célèbres tels que Corelli, Vivaldi, Purcell et moins connus comme Reali ou Dandrieu. Le dialogue entre les deux violons et la basse continue déploie une richesse de contrastes que les quatre musiciens aiment à souligner dans leurs interprétations de la musique de chambre du XVIIème et XVIIIèmes siècles.

Entre 2022 et 2024, l’ensemble se produira en France et à l’étranger : Sommets Musicaux de Gstaad, Rheingau Musik Festival, Cologne Philharmonie, Innsbrucker Festwochen der Alten Musik, Musikfestspiele Mecklenburg-Vorpommern où les musiciens ont reçu le « Ensemblepreis de la Fondation Nordmetall », Philharmonie de Paris, Auditorium de Radio France pour un grand week-end Vivaldi à l’occasion de la sortie de leur prochain CD consacré au maître vénitien, La Seine Musicale, DeBijloke Gent, Llums d’Antiga in Barcelona, Sevilla (ICAS), Milano Arte Musica, Settimane Musicali Meranesi, Unione Musicale Torino, Settimane Barrocche di Brescia, Teatro di Verona, Wonderfeel festival à Amsterdam et une tournée des Pays-Bas orchestrée par OudeMuziek.
L’ensemble effectuera deux tournées en Amérique du Nord, avec pas moins de 20 concerts programmés entre autres à Berkeley (Cal Performances), Boston (Early Music Festival), Chicago (University), Vancouver Early Music, San Diego et New Orleans.

En juin 2017, Le Consort avait remporté le Premier Prix et le Prix du Public lors du Concours International de Musique Ancienne du Val de Loire, présidé par William Christie. Il a été depuis Ensemble-résident à l’Abbaye de Royaumont, à la Banque de France, et aux Festivals de Wallonie pendant l’été 2021.

Pour leurs enregistrements, en exclusivité pour ALPHA Classics, les musiciens du Consort affirment leurs choix artistiques avec Opus 1, réunissant des sonates inédites de Jean-François Dandrieu, couplées avec Corelli (Diapason d’or de l’année 2019), suivi de Specchio Veneziano, mettant en regard deux compositeurs vénitiens, Vivaldi et Reali. Leur collaboration avec la mezzo-soprano Eva Zaïcik a fait naître deux enregistrements : un recueil de cantates françaises, Venez, chère Ombre (CHOC de Classica) et un hommage à Handel du temps de la Royal Academy à Londres (Royal Handel). Le prochain projet discographique fera la place belle au célèbre directeur artistique du Teatro San Angelo qu’était Vivaldi avec comme invitée la mezzo-soprano, Adèle Charvet (sortie prévue en mai 2023).

Le Consort est en résidence à la Fondation Singer-Polignac depuis 2016.

Photo : Julien Benhamou

Trio Metral

Le Trio Metral, initialement formé par une fratrie de musiciens, rassemble aujourd’hui le pianiste Victor Metral, fondateur du trio, la violoncelliste Laure Hélène Michel et le violoniste Nathan Mierdl. Laure Hélène succède à Justine Metral et rejoint l’aventure après une première expérience familiale en trio. Nathan, récemment nommé violon solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, est quant à lui le tout nouveau venu. Ces trois jeunes concertistes, unis dans un même élan, s’adonnent à leur passion pour le grand répertoire de la musique de chambre. Leur parcours, en trio comme individuel, est jalonné de nombreuses récompenses : plus d’une quinzaine de Prix, dont le Premier Prix ainsi que le Prix du public et le Prix de la meilleure interprétation des Trios de Haydn remportés au Concours international Joseph Haydn à Vienne en 2017. Formés aux conservatoires supérieurs de musique de Paris et de Lyon, ils sont respectivement élèves d’Yvan Chiffoleau (violoncelle), Roland Daugareil (violon), et Michel Dalberto (piano).

Ensemble, ils se perfectionnent auprès de Claire Désert, Amy Flammer, Yovan Markovitch (« Leur très haut niveau instrumental et leurs talents respectifs forcent l’admiration, mais plus encore, leur profonde recherche artistique, allant au cœur même du message humain, émotionnel et spirituel me touche tout particulièrement »), et François Salque, dans la classe duquel ils valident leur Master au CNSM de Paris, puis obtiennent un doctorat de concertistes sous la tutelle de Michel Dalberto, pour qui, “le Trio a toutes les qualités d’un grand ensemble. Un beau parcours qui leur permet de côtoyer les plus fameuses formations du genre”. La formation reçoit aussi les conseils du Quatuor Belcea et de Gary Hoffman, Krzysztof Chorzelski, Avedis Kouyoumdjian, Johannes Meissl, Alfred Brendel, dans le cadre de l’European Chamber Music Academy à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth et de ProQuartet – dont il est successivement membre et résident. Il participe par ailleurs aux master-class du Trio Wanderer, du Quatuor Ysaÿe, du Quatuor Ebène et de Renaud Capuçon (au Festival de Radio France à Montpellier et au Mozartfest de Würzburg).

Le Trio Metral se produit régulièrement en France (Cité de la musique de Paris, Folles journées de Nantes, Académie du Festival de la Roque d’Anthéron, Festival Pablo Casals, Rencontres artistiques de Bel-Air, Festival Jeunes Talents) mais aussi à l’étranger comme en Italie (Turin, Florence, Milan, Rovereto), au Konzerthaus et au Musikverein de Vienne, au Festival de l’été Mosan de Belgique, au Maroc et au Royaume-Uni pour un récital à Oxford, à l’invitation d’Alfred Brendel et de Menahem Pressler ainsi qu’au Royal Albert Hall à Londres.

Ils font également partie de la grande famille des Concerts de Poche, organisés par Gisèle Magnan.

Un premier disque des deux trios de Mendelssohn, très chaleureusement accueilli par la critique et complimenté par la pianiste Martha Argerich, est paru chez Aparté. Le second opus, enregistré à l’Arsenal de Metz, regroupe les trios de Chostakovitch et celui de Weinberg, et marque le début d’une collaboration avec le label La Dolce Volta. Ce CD est salué par la presse spécialisée comme Diapason, Classica, The Strad, The Violin Channel, The Classical Teview, Le Monde, etc.

Le trio est lauréat de la Fondation Banque Populaire et vient tout juste d’enregistrer son nouveau disque dédié cette fois à la musique française, avec les trios de Ravel et de Chausson, à paraître en 2023 chez La Dolce Volta.

Le Trio Metral est en résidence à la Fondation Singer-Polignac depuis 2017.

Photo : Philippe Le Faure

Dimanche 11 juin 2023, 20h – Le Balcon

Arthur Lavandier (né en 1987)

  • Légendes, deux cycles
    • Cosmogonies pour baryton et violoncelle
      • Onèirodie, sur un texte de Federico Flamminio
      • Grandam, sur un texte de Mélie Bolz-Nasr
      • Cosmogonie, sur un texte de Frédéric Boyer
    • Histoires naturelles pour mezzo-soprano et trombone
      • Croix-frontière n° 323, sur un texte de Raphaëlle Lapôtre
      • Une histoire naturelle imaginaire, sur un texte de Camille Brunel
      • Le Bruit des cailloux, sur un texte de Agnès Muckenstrum

Le Balcon

Léa Trommenschlager soprano

Damien Pass baryton-basse

Clotilde Lacroix violoncelle

Lucas Ounissi trombone

Flolov dessin

Samedi 10 juin, 21h – Quatuor Agate

Corentin Apparailly (né en 1995)

Athanor, traité d’alchimie pour quatuor à cordes

Johannes Brahms (1833-1897)

Quatuor à cordes n°2 opus 51

  • Allegro non troppo
  • Andante moderato
  • Quasi minuetto
  • Allegro non assai

Quatuor Agate

Adrien Jurkovic, Thomas Descamps violon

Raphaël Pagnon alto

Simon Iachemet violoncelle

Photo : Kaupo Kikkas

Samedi 10 juin, 19h – Quatuor Hermès

Gabriel Fauré (1845-1924)

Quatuor à cordes opus 121

Allegro moderato

Andante in A minor

Allegro

Giovanni Sollima (né en 1962)

« Federico II » tiré de « Voyage en Italie »

Erich Wolfgang Korngold (1897-1957)

Quatuor n° 2 en mi b M opus 26

Allegro

Intermezzo

Larghetto

Waltz

Quatuor Hermès

Omer Bouchez, Elise Liu violon

Lou Chang alto

Yan Levionnois violoncelle

Photo : Lyodoh Kaneko

Vendredi 9 juin 2023, 19h – Le Consort

Anthologie de la sonate en trio

Michel-Pignolet de Montéclair (1667-1737)

Plainte en dialogue pour deux violons

Marco Uccellini (1603-1680)

Bergamasca

Antonio Vivaldi (1678-1741)

Trio Sonata en sol mineur opus 1 n°1

Jean-François Dandrieu (1682-1738)

Sonate en trio en sol mineur opus 1 n°1

Giovanni Battista Reali (1681-1751)

Folia opus 1 n°12

Henry Purcell (1659-1695)

Sonata in Four Parts in G minor Z 807

Mrs. Philharmonica (dates inconnues)

Sonata for two violins with violoncello obbligato and continuo

Andrea Falconieri (1585-1656)

Folias echa para mi Senora Dona Tarolilla de Carallenos

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)

Andante BWV 974 (d’après Marcello)

Antonio Vivaldi

Follia

Le Consort

Théotime Langlois de Swarte, Sophie de Bardonnèche violon

Hanna Salzenstein violoncelle

Justin Taylor clavecin

Vendredi 9 juin 2023, 21h – Les Ombres

Bach Abel Society

En 1765, Johann Christian Bach, installé à Londres, établit avec son ami Carl Friedrich Abel les prestigieux « Bach Abel Concerts ». En s’entourant d’artistes parmi les plus talentueux de leur génération, Margaux Blanchard et Sylvain Sartre nous proposent de redécouvrir la musique qui anima les luxueux salons londoniens de la fin du XVIlle siècle. La promesse d’être admis, le temps d’une écoute, dans la très sélect Bach Abel Society.

Johann Christian Bach (1735-1782)

  • Quatuor opus 8 n°4 (W.B 52) 
    • Andante 
    • Rondeau 

Franz Josef Haydn (1732-1809)

A selection of the most favourite Scotssongs : « John Anderson » 

Carl Friedrich Abel (1723-1787)

Prelude in D-Dur 

Johann Samuel Schröter (1753-1788) 

  • Six sonates d’airs choisis opus 7 
    • Sonata VI 
      • Allegro ma non troppo 

Franz Josef Haydn 

« She never told her love » Hob.XXVIa:34 

Carl Friedrich Abel 

  • Zehn Sonaten für Viola da Gamba und basso continuo (Maltzan Collection )
    • Sonata in D-Dur (A2:75) 
      • Un poco Vivace 
  • Sonata a due flauti o violini e violoncello, opus 3 n°1
    • Adagio ma non troppo 

Franz Josef Haydn 

A selection of the most favourite Scots-songs : « Mary’s dream » 

Johann Samuel Schröter 

  • Trois quintettes pour le clavecin opus 1 
    • Quintette n°1 (IJS 2) 
      • Allegro 
      • Largo 
      • Allegro 

Franz Josef Haydn 

A selection of the most favourite Scots-songs : « I love my love in secret »

 Fiona McGown mezzo soprano

Les Ombres

Sylvain Sartre traverso

Margaux Blanchard viole de gambe

Théotime Langlois de Swarte violon

Justin Taylor pianoforte

Photo : Julien Benhamou

Jeudi 8 juin 2023, 20h – Trio Metral

Serguei Rachmaninov (1873-1943)

Trio avec piano Elegiaque n° 1

Dmitri Chostakovitch (1906-1975)

Trio avec piano n° 2

  • AndanteModerato
  • Allegro con brio
  • Largo
  • Allegretto

Maurice Ravel (1875-1937)

Trio en la mineur M.67

  • Modéré
  • Pantoum
  • Passacaille
  • Final

Trio Metral

Victor Metral piano

Nathan Mierdl violon

Laure-Hélène Michel violoncelle

Photo : Amaury Viduvier