Vendredi 7 juin 2024, 21h – Quatuor Zahir

L’Heure bleue

L’heure bleue, instant éphémère à la croisée du jour et de la nuit : tel pourrait être le décor rêvé de ce concert. Une invitation à un voyage onirique entre musique française du XXème siècle et créations contemporaines. Les évocations nocturnes, scènes d’enfance et autres couleurs chatoyantes seront par ailleurs le lieu d’un dialogue entre le quatuor et un origamiste performant en direct : le pliage comme allégorie de la modularité des formes, sculpturales et musicales.

Maurice Ravel (1875-1937)
Pavane pour une infante défunte (arr. Quatuor Zahir)

Claude Debussy (1862-1918) / Fabien Waksman* (né en 1980)
Une Petite suite (arrangement A. Markeas)
En bateau
– Cortège

Les Lunes galantes* (commande du Quatuor Zahir)
– Menuet
– Ballet


Graciane Finzi (née en 1945)
(Une autre) Petite suite (commande du Quatuor Zahir)
Stabilité mouvante
– Et passe le temps
– Hiver
– Chiacchierata


Claude Debussy
Clair de lune (arr. Quatuor Zahir)

Fabien Lévy (né en 1968)
Durch in memoriam Gérard Grisey

Nadia Boulanger (1887-1979)
Trois pièces (arr. Quatuor Zahir)
– Modéré
– Sans vitesse et à l’aise
– Vite et nerveusement rythmé

Quatuor Zahir
Guillaume Berceau saxophone soprano
Etienne Boussard saxophone alto
Florent Louman saxophone ténor
Joakim Ciesla saxophone baryton

avec la participation de Maître en origami Gérard Ty Sovann

Samedi 8 juin 2024, 20h – Trio Messiaen & Trio Xenakis

Complices de longue date, les trios Messiaen et Xenakis s’associent pour interpréter une version intimiste et bouleversante de l’ultime symphonie de Dmitri Chostakovitch, et placent en miroir « Vitrail » de Thierry Escaich, une fresque spectaculaire spécialement composée pour l’occasion. Les deux pièces sont réunies sur un enregistrement à paraître sous le label B Records.

Thierry Escaich (né en 1965)
Vitrail
(commande de la Fondation Singer-Polignac et des Amis de la musique à Deauville)

Dmitri Chostakovitch (1906-1975)
Symphonie n° 15 opus 141 pour percussions, célesta, violon et violoncelle (transcription de Viktor Derevianko)

Trio Messiaen
Philippe Hattat piano et célesta
David Petrlik violon
Volodia van Keulen violoncelle

Trio Xenakis
Adélaïde Ferrière
Rodolphe Théry
Emmanuel Jacquet percussions

photo : Yannick Coupannec

Dimanche 9 juin 2024, 16h – Collectif G

Maroussia Gentet et Matvey Zheleznyakov proposent un programme pour piano à quatre mains alternant des œuvres de Philippe Schoeller, de Farnaz Modarresifar écrites pour le Collectif G et des pièces du répertoire récent. Questionnant l’interaction entre les interprètes et le rapport au mouvement, ils proposent au public une remise en perspective de l’écoute gestuelle et musicale.

Farnaz Modarresifar (née en 1989)
Balades oniriques (extrait)

Philippe Schoeller (né en 1957)
Rouge Silence
Le Serpent
Le Corbeau


Mauricio Kagel (1931-2008)
Der Eid des Hippokrates

Philippe Hersant (né en 1948)
Onze haïkus (extraits)

George Crumb (1929-2022)
Celestial Mechanics (Makrokosmos IV) (extraits)

Luciano Berio (1925-2003)
Touch

Marco Stroppa (né en 1959)
Marteau fantôme

Collectif G
Maroussia Gentet, Matvey Zheleznyakov piano

Dimanche 9 juin 2024, 20h30 – Trio Zeliha & Renaud Capuçon

Le trio n°1 opus 8 de Brahms est l'un des plus grands chefs-d'œuvre du répertoire chambriste romantique. Écrit très tôt dans sa première version, il fut revisité trente-six ans plus tard par le compositeur lui-même dans le but d'essuyer les débordements romantiques et larmoyants du jeune homme de vingt-et-un ans qu'il était à l'époque. Johannes meurt en 1897 à Vienne ; quelques jours plus tard et Eric Wolfgang Korngold voit le jour en Autriche-Hongrie.   
Compositeur décrié et déconsidéré jusqu'à sa mort, il est aujourd'hui vu et accepté comme l'un des plus grands précurseurs de la musique de film, mais pas seulement. Sa suite pour deux violons, violoncelle et piano (pour la main gauche) fut composée après son concerto pour piano pour la main gauche à la demande de Paul Wittgenstein, célèbre pianiste manchot de l'époque. Cette œuvre puissante, très peu défendue et particulière dans son écriture et dans sa formation, est l'occasion rêvée pour le Trio Zeliha de se joindre à Renaud Capuçon qui l'accompagne depuis plusieurs années et avec lequel les musiciens collaborent sur de nombreux projets, notamment par le biais de Beau Soir Productions.

Johannes Brahms (1833-1897)
Trio pour piano et cordes n°1 opus 8 
Allegro con brio
– Allegro molto
– Adagio
– Allegro


Erich Wolfgang Korngold (1897-1957)
Suite pour deux violons, violoncelle et piano (pour la main gauche), opus 23
Präludium und Fuge. Kräftig und bestimmt
– Walzer. Nicht schnell, anmutig
– Groteske. Möglich rasch
– Lied. Schlicht und innig. Nicht zu langsam
– Rondo – Finale (Variationen). Schnell, heftig

Trio Zeliha
Jorge González Buajasán piano
Manon Galy violon
Maxime Quennesson violoncelle

Renaud Capuçon violon

Jeudi 6 juin 2024, 19h – Récital de Théo Fouchenneret

Le pianiste a choisi de réunir dans ce programme deux figures phares du répertoire pour piano. Entre les genres du nocturne et de la fantaisie, c’est toute l’esthétique romantique qui se formule avec Fauré et Schumann.  
L’année 2024 marque le centenaire de la disparition de Gabriel Fauré, un compositeur cher à Théo Fouchenneret qui lui dédie son prochain disque solo à paraître à l’automne chez La Dolce Volta. 

Gabriel Fauré (1845-1924)
Nocturne n°4 opus 36 
Nocturne n°6 opus 63
Nocturne n°9 opus 97
Nocturne n°13 opus 119

Robert Schumann (1906-1975)
Fantaisie opus 17

Théo Fouchenneret piano

Photo : Lyodoh Kaneko

Jeudi 6 juin 2024, 21h – Trio Hélios, Gabriel Le Magadure, Marie Chilemme

Gabriel Fauré (1845-1924)

Trio pour piano, violon et violoncelle opus 120 
Allegro, ma non troppo
Andantino
Allegro vivo

Quintette pour piano et cordes n° 2 opus 115
Allegro moderato
Allegro vivo
Andante moderato
Allegro molto

Trio Hélios
Alexis Gournel piano
Eva Zavaro violon
Raphaël Jouan violoncelle

Gabriel Le Magadure violon
Marie Chilemme alto

Photo : Luigia Messina

Vendredi 7 juin 2024, 19h – Quatuor Métamorphoses

Le répertoire français est au coeur du projet du Quatuor Métamorphoses : ici, il associe le célèbre quatuor de Debussy à celui de Saint-Saëns, où les inspirations bruissantes de la nature chères au premier cèdent à la virtuosité éclatante et à un rigoureux travail sur la forme hérité de Beethoven du second.

Camille Saint-Saëns (1835-1921)
Quatuor à cordes n°1 opus 112
Allegro
Molto allegro quasi presto
Molto adagio
Allegro non troppo


Claude Debussy (1862-1918)
Quatuor à cordes opus 10
Animé et très décidé
Assez vif et bien rythmé
Andantino, doucement expressif
Très modéré

Quatuor Métamorphoses
Mathilde Potier, Pierre Liscia-Beaurenaut violon
Jean-Baptiste Souchon-Graziani alto
Madeleine Douçot violoncelle